Un documentaire de Lee Fulkerson , “la santé dans l’assiette ” permet une véritable prise de conscience sur les effets dévastateurs d’une trop grande consommation de produits d’origine animale et industriellement transformés.

Un vrai sujet d’actualité ! Dans un monde où la production mondiale de viande a triplé depuis 50 ans, selon l’étude de l’Ifpri, avec, une consommation de 83 kg de viande par personne par an pour les Nord-Américains et les Européens !
Alors oui, nous avons besoin de protéines de qualité pour le bon fonctionnement de notre organisme mais surement pas autant : aujourd’hui les consommateurs dans les pays riches “mettent en péril leur santé en mangeant des produits animaux en trop grande quantité, alors que beaucoup de gens dans les pays pauvres en manquent”, déplore cette même étude.
Sans parler de l’élevage intensive qui en découle … au détriment de notre environnement et de la condition animale qui en paient le prix fort.

Dans ce film, on peut suivre l’itinéraire du Pr. Colin Campbell, biochimiste nutritionnel à l’Université Cornell, et du Dr. Caldwell Esselstyn, ancien chirurgien de renom à la célèbre Cleveland Clinic, qui met en images l’hypothèse scientifique révolutionnaire selon laquelle une alimentation végétarienne, c’est à dire remplacer les produits d’origine animale par les fruits, les légumes, les céréales complètes, les légumes secs, le soja, les graines et fruits oléagineux, permet de soigner – voire guérir, la quasi totalité des “maladies de société” qui frappent tous les pays occidentaux : obésité, maladies cardio-vasculaires (cholestérol, diabète, hypertension…), cancers, AVC …

Nous vivons de plus en plus vieux, mais de plus en plus malades, avec une forte explosion de ces maladies modernes chez les jeunes.

Ces 2 grands chercheurs américains sont arrivés à la même conclusion et nous le prouvent tout au long de ce film. Des médecins qui soignent avec des fruits et légumes bio plutôt qu’avec des médicaments ? Presque inconcevable. Des patients lourdement atteints de diabète ou de maladies cardiaques sont suivis et témoignent, dans ce film, des résultats bénéfiques de leur nouveau régime alimentaire basé sur des produits d’origine végétale. Économiquement c’est plus qu’intéressant comme traitement. Ce sont les gros industriels de l’agro-alimentaire et de l’industrie pharmaceutique qui ne vont pas être contents.

Comme dit un proverbe égyptien : “Un quart de ce que vous mangez vous maintient en vie. Les autres trois quarts maintiennent votre médecin en vie”

Car je rappelle qu’aujourd’hui, en France, 15% de la population adulte est obèse. 60% de la population française a passé le seuil à partir duquel il ne faut pas grossir pour éviter l’obésité et les autres maladies de société. Au cours des 15 dernières années, l’obésité a augmenté de 75%. (selon obEpi-Roche 2009). Les maladies cardiovasculaires, quant à elles, représentent la 2 ème cause de mortalité dans l’hexagone. Et chaque année plus de 15 000 pontages coronariens sont exécutés…

Donc oui il y a bien un problème, et quand on sait que nos choix alimentaires déterminent cela, nous ne pouvons pas jouer l’indifférence. Et agir. Et être responsable de ce que nous mettons dans notre assiette. Car même si nous restons très influencés par la publicité, l’abondance dans les supermarchés, nous avons encore le choix d’acheter ce que l’on veut. Surtout quand cela détermine notre santé.

“Que ta nourriture soit ta médecine” disait Hippocrate

Et c’est ce que nous démontre ce film, que je vous conseille fortement de regarder.

Une nouvel ère prend jour dans notre alimentation : le végétarisme !
Est-ce qu’il va falloir tous s’y mettre ?
En tout cas impossible de ne pas se responsabiliser ni de se sentir concerné. Et d’agir : pour le bien de notre santé et de notre planète !
Pour vous faire une idée, voici la bande annonce du documentaire :